Burger végétarien à Diner Bedford

Est-ce que tu aimes le gras ? Le bon gras qui fait glisser à l’intérieur des artères. Parce que j’ai un truc pour toi.

L’adresse

Le burger

[Full disclosure, j’ai testé ce burger fin mai (loiiiiin). Depuis, j’ai eu des chroniques qui ne pouvaient pas attendre (et pas mal de bordel perso) qui m’ont empêché de poster avant. Cela dit, le burger n’a pas l’air d’avoir changé au vu du site]

Bedford propose un Nina Veggie Burger avec hash brown, mozza, légumes et salade. Le tout dans un bun au pavot. Pour l’instant, tout va bien. Ma passion pour les galettes de pomme de terre est limitée, mais why not ? Le tout arrive dans un petit panier métal un peu glauque et un peu sexy.

Coté pain, la distribution du pavot est inégale. Mon burger : 3 grains de pavots luttent à mort pour qu’il n’en reste qu’un façon Highlander. Burger de mon acolyte : 550 000 grains qui tentent de prouver que Malthus avait raison : la surpopulation va faire s’écrouler la croûte terrestre du pain.

burger-vegetarien-bedford-diner-2

Sacré Malthus !

Pour le goût, mes notes super illisibles disent : « bof mais OK » et « un peu sec ». Autant le dire, c’est pas le pain qui m’a marqué. Ce qui m’a marqué, c’est le gras. LE GRAS.

Bedford Diner met une ÉNORME tranche de mozza fondue dans son burger. La mozzarella englobe les poivrons marinés. Elle est fondue, fondante, et assez difficile à couper avec les dents, et pourtant j’ai l’habitude de déchirer des trucs avec les dents.

En fait il y a tellement de fromage qu’on pourrait penser que le fromage est le steak. Mais c’est pas le steak. Le steak est le hash brown. Et le hash brown est le gras. Fromage + patate frite ≠ repas léger. Et là, je parle pas des frites en side order, je te parle de l’intérieur du bun.

À coté du gras (dans le gras en fait), il y a des poivrons. Ils sont bons, très présents, mais assez mal intégrés. Ils manquent souvent de tomber, et l’harmonie fromage/poivron/patate est à mon sens contestable. En théorie, la recette contenait de la salade. J’attends encore qu’elle se manifeste.

Bilan, un burger pas franchement convaincant. La faute à une recette mal balancée. Généralement, les restos choisissent la galette de pomme de terre ou le steak de mozzarella. Mettre les 2 à la fois alourdit trop le sandwich.

L’accompagnement

burger-veggie-bedford-diner

Glauque ou sexy ? Vote pour le panier en fer de l’année dans les commentaires !

Plusieurs accompagnements sont proposés : maïs, hash brown (genre si un dans le bun t’as pas suffit), frites ou chips maison. On a pris les frites, et elles sont bonnes. Épaisses et très croustillantes, on ne voit rien à leur reprocher. Enfin si. Elles sont grasses. Combinées avec le burger, elles n’allègent pas vraiment le repas.

Le prix

12€ le burger + le sides, c’est très correct. Mais le menu n’est pas clair : il faut enquêter pour savoir si les sides sont incluses ou non dans le prix (réponse : oui).

Niveau portion, rien à signaler. C’est consistant. On est repu, et on garde un peu de place pour partager un dessert. Mais pour un dessert tout seul, euh… pas sûr.

En résumé

  • Plusieurs choix de burger : non
  • Type de steak : galette de pomme de terre
  • Vegan : non
  • Bio : non

Verdict : 5,5/10
Gras

Les notes 5 représentent des burgers « Médiocres sans point négatif ». Voir l’échelle des notes.

Cette chronique est dédiée à Jacques Toubon et à la loi relative à l’emploi de la langue française contre les anglicismes et le franglais. Je hope que tu comprends why.

Publicités

Une réflexion sur “Burger végétarien à Diner Bedford

Je donne mon avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s