Burger vegan et crudivore à 42 degrés

Sans viande, sans lait, sans œuf et sans cuisson. Fais pas genre tu manges ça tous les jours.

L’adresse

Le burger

En temps normal, je ne parle pas des burgers temporaires. Les endroits qui proposent parfois un burger végé, j’évite de les chroniquer. Mais là, exception. 1) La carte d’été du resto est encore toute fraîche récente : vous pouvez y aller. 2) vu le principe du burger, j’ai une obligation déontologique d’en parler.

42 degrés est un resto vegan crudivore. En anglais, tu dis « raw veganism » : parce que tu es un peu un dinosaure, et surtout parce que Wikipédia fr: n’a pas encore d’article sur le sujet. Vegan, tu connais. Crudivore, aussi, parce que tu es fucking à la page. Quand les autres en sont encore à penser no gluten, tu es déjà sur la mode alimentaire d’après demain. Végé ? No glu ? Crudi ? Dépassés. In ? Le respirianisme et arrêter la levure.

Et ça tombe bien, parce qu’il n’y a pas de pain dans le burger de 42*. À la place, 2 gros champignons portobello font office de bun. Un peu marinés, saupoudrés de sésame, faciles à déchirer : ils remplacent à merveille le pain. Et avec un rendu visuel impeccable, on comprend que d’autres restos utilisent le même principe.

burger-42À l’intérieur du sandwich : salade, tomate, patty maison et sauce façon fromage. La sauce est assez épaisse et dégouline de partout : un moins si on tient à garder les doigts propres. Cela dit, son goût est là et on n’imagine pas immédiatement que c’est du vegan. On pense au goût, pas à la compo.

Le patty est dans le même esprit.  Avec du tournesol, de la carotte et des fruits à coques, il remplace très très bien un steak végé cuit. Sur le moment, on mange un bon burger, à température. Cru / cuit, ça n’est pas le problème : on n’y réfléchit pas vraiment. C’est bon, le patty se tient plutôt et ne s’effrite pas trop. Pour un mélange cru aggloméré en forme de steak, c’est admirable.

L’expérience burger est là. En forcément moins gras, on est d’accord.

L’accompagnement

42 degrés ne propose pas de frites de patates crues. On est rassuré. En fait, ils ne proposent pas de frites du tout. L’accompagnement consiste dans une salade et des chips de kale. Comprendre : du chou kale déshydraté et du sésame. Originalité : + 200. Légères et très agréables, les chips s’accordent bien avec le burger.

Le prix

Plutôt cher. À 16€ le burger, on est sur le haut des tarifs du marché. Les soirs et WE, 42 degrés dispose d’une une formule { entrée + plat + dessert } à 32 € dans laquelle on pourra inclure le burger.

Ceci dit, on est sur un burger très original, avec un travail culinaire visible et des ingrédients qui tentent d’être bio autant que possible. OK, c’est 16 € le plat, mais après, c’est pas 16€ le plat industriel, dégueux, sans recherche ni originalité. Oui, c’est au Hard rock café que je pense.

kale-42

le kale, ça cale

En résumé

  • Plusieurs choix de burger : non
  • Type de steak : mélange maison
  • Vegan : oui
  • Bio : partiellement
  • Allergènes : à peu près tous fruits à coques

Verdict : 7/10
Une expérience intéressante

Les notes 7 représentent des burgers « Franchement bons ». Voir l’échelle des notes.

* Levure –> pain, note la transition. Aussi, arrête la levure. Sérieux, c’est transgénique et pas bon pour toi.

Publicités

3 réflexions sur “Burger vegan et crudivore à 42 degrés

Je donne mon avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s