Paris New York Burger végétarien

PNY : Paris New York. Encore un resto de burger ? Oui. Et bizarrement, on ne s’en lasse pas. Tout de suite, la chronique.

L’adresse

Le burger

Un pain bien lisse, l’air copieux, visuellement, le burger végétarien fait son effet. À l’intérieur, un immense champignon. Oubliez le supposé champi « géant » de Big Fernand, là c’est du lourd. C’est épais, c’est beau, c’est… contestable.

D’abord l’attaque : on mord le champignon, on essaie de le déchirer. On s’aperçoit que c’est pas facile. Et puis on mord pour de bon au risque de faire tout glisser hors du bun. Au passage, ça rend de l’eau. Le jus dégouline sous le burger, et on le sent passer.

Dommage. D’autant que le portobello ne brille pas par son goût. Et qu’au lieu de relever le tout, la sauce met le champignon au second plan. Personnellement, j’ai réussi à passer outre. Mon acolyte beaucoup moins. Tout se joue là-dessus.

burger et frites dans une assiette creuse, mais très flou (ce qui donne un effet de vitesse)

Ce burger tente de s’enfuir !

Pour le reste, rien que du bon. Le pain brioché est tendre et très agréable. En lui-même, on ne le remarque pas. Mais il construit le burger et apporte beaucoup à l’ensemble. La sauce est là, un peu sucrée, un peu épicée, juste à sa place.

La salade iceberg, un cornichon, et… une impression de déjà vu. Comme Hamler’s, PNY retrouve quelque chose des burgers simples et classiques. Quelques chose, mais quoi ?

Le BIG MAC ! Chez Paris New York, le burger végétarien rappelle le Big Mac ! Pourtant la nostalgie passée, le bilan reste en demi-teinte. Pas mauvais, mais problématique, le burger enthousiasme et déçoit.

Note positive, les serveuses précisent que la recette tourne. Tous les 4 mois environ, le burger végétarien change de principe. Une semaine avant notre passage, sa recette était steak de légumes et sauce mangue. À tenter… dans plusieurs mois :/

En attendant, on peut mettre le champignon dans d’autres recettes*.

L’accompagnement

burger, frites et ketchup dans une assiette, vue de dessus

Ce n’est plus la vue hélicoptère, c’est de l’ART !

Petites, bien jaunes, les frites maison sont à la hauteur. Pas très grasses, elles sont juste assez charnues. Arrivées en bonne quantité, elles se laissent manger toute seules. Mais pas de doute, c’est le burger qui est au cœur de l’expérience. Les frites sont bonnes, mais elle n’ont pas ce coté saillant qu’on trouve chez VG ou Bioburger.

Seul bémol, les frites + cheddar (servies avec bacon, pour les non-vg). PNY met du cheddar. Du vrai cheddar, qui refroidit très mal. Au lieu de rester liquide, il se solidifie et forme des petites boules.

Oui, c’est bien, parce que c’est comme ça que réagit le vrai cheddar fondu (source: j’ai testé pour vous). Non, ça n’est pas une super réussite (source: j’ai testé pour vous). Mais c’est du cheddar vieilli de 9 mois tout de même.

Le prix

Seul le burger vg est à 10,80 €. Pas trop de surprise. Avec les frites au cheddar + bacon (4,60€) l’addition commence à monter. En tout, pour un  burger + boisson + frites, compter une note allant de 18 à 25€ par personne. Pour une burger place, c’est tout de même cher.

En résumé

  • Plusieurs choix : non (mais la recette change périodiquement)
  • Type de steak : pas de steak (remplacé par un immense champignon)
  • Vegan : non
  • Bio : non

Verdict : 6,5/10
On reviendra quand même

Les notes 6 représentent des burgers « Bons avec des limites ».
Voir toute l’échelle des notes.

* information obtenue suite à question

Publicités

3 réflexions sur “Paris New York Burger végétarien

Je donne mon avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s