Burger végétarien à Big Fernand

Des néologismes (« hamburgé »), un parcours client sensible, 8 employés en uniforme marketing (moustache / béret / carreaux) : Big Fernand ne sent pas que la frite. Mais coté végétarien, est-ce que ça défrise ?

L’adresse

La minute historique

Jusque là, Big Fernand n’avait pas de choix végé. Sur leur site, la FAQ disait quand même de venir : « Ramenez vous, on vous fera un burger sans steak avec juste de la garniture » (en gros). Je refusais d’y aller.

Je ne me déplace pas pour une déception prévisible. Surtout si c’est pour ensuite en dire du mal sur internet. Mais depuis avril 2014, Big Fernand propose un burger végétarien. Un vrai, à la carte et conçu pour être végé. Et pour ça, je me déplace.

Le choix

  • Option 1 : le Lucien, un burgétarien (sic) annoncé comme le messie
    gros champignon, tomme de Savoie, tomates séchées, oignons confits, ciboulette, sauce cocktail maison
  • Option 2 : Composer son burger soi-même

L’option 1 montre qu’on a pensé aux végés. L’option 2 prouve qu’il y a de quoi faire : plusieurs fromages (tomme, raclette, chèvre, bleu), beaucoup de légumes (poivrons / aubergines / courgettes grillées, pousses d’épinard, tomates séchées, oignons confits et champignon), sans compter les sauces et les herbes.

Plutôt sympathique, Big Fernand annonce mettre le paquet sur le fait-maison et le sur mesure : un pain recette exclusive (sic), des frites, des sauces et mêmes certaines boissons maisons.

big fernand burger végétarien lucien

la beauté, c’est intérieur

Le Lucien

Sorti de son papier, Lucien n’attire pas. Un burger petit, ratatiné, dont presque rien ne dépasse. Son pain est blond et clair. Il évoque le pain de boulangerie où une fine croûte cède sous les doigts. Peu cuit, pas très salé, il a des grains de sésame directement dans la pâte.

Mais question saveur, il ne plaira pas à tout le monde. Avec un goût de pâte à pain très prononcé, il rappelle les pizzas maisons. Celles qu’on fait en achetant la pâte et en ajoutant la garniture.  Sur les 3 convives, 2 n’ont pas aimé.

Pour ceux qu’il l’aimeront, le bun de Big Fernand sera fondant tout en ayant du caractère. Pour moi, il est mou, caoutchouteux, et s’écarte franchement des mes préférences.

Passons au steak. Ah. Pas de steak. Deal breaker ? À moitié seulement. Big Fernand remplace la galette pas un gros champignon de Paris. Un seul. Mais un vraiment gros.

burger végétarien big fernand

bon finalement, la beauté intérieure…

Parfumé et ferme, le champignon soutient le burger par son goût et par sa taille. C’est grâce à lui que le bun ne s’affaisse pas et conserve une tenue. Il remplace presque une galette.

Presque. Car champignon mis à part, la garniture est bien maigre : des tomates, du fromage, et c’est presque tout. Bilan : oui au champignon, mais non à l’absence de garniture sérieuse.

D’autant que le fromage est gustativement transparent. Dans le Lucien, on sent le sucré (oignons, sauce), les tomates (vu la quantité, c’est rassurant) et le champi. C’est bien, vu que c’est la compo.

Certains trouveront que le burger s’appuie trop largement sur sa sauce. Une sauce sucrée qui imprègne les ingrédients et qui finit par être l’essentiel de ce qu’on retient du sandwich. Enfin, avec le pain.

L’accompagnement

Big Fernand n’a pas de frites. Il a des « Fernandines », des frites maisons épluchées et coupées sur place. Elles sont molles, pas assez salées, mais on sent la pomme de terre. Un peu sucrées, elles ont quelque chose de celles de Bioburger au début. Visuellement, elles rappellent celles de Blend, mais ça s’arrête là.

Les « Fernandines » veulent se faire un nom, mais ne réinventent pas la frite. Et bizarrement, elles ne sont pas sur la carte. Elles s’intègrent toujours dans un bundle. Pour 3€ on peut avoir les frites et une boisson (formule), ou juste les frites (burger perso). Dans ce dernier cas, on peut choisir des pousses d’épinard à la place. Toujours pour 3€.

big fernand frites

la beauté, c’est dans les frites

Le prix

Le Lucien coûte 12€ seul. Soit plus cher que certains hamburgers viande de Big Fernand. Pour rappel, à HANK, VG, ou East Side, vous avez des menus pour le prix du Lucien tout seul.

Pour +3€, vous pouvez avoir des frites et une boisson. Soit 15€ le ticket. On retrouve une gamme de prix type Mamie Burger ou Blend. Pour +5€, on a en plus un dessert. Soit 17€ au total. Cher, mais pas délirant pour ce genre d’endroit.

Enfin, le burger à composer soi-même en 5 étapes. Et là, problème. Analysons le prix :

  1. Soit 3,5€ de départ (disons que c’est un gros champignon et du pain).
  2. +2€ de fromage (disons que c’est de la Tomme).
  3. +1,5€ x 2 de légumes (disons que c’est des tomates + de l’oignon confit)
  4. +0€ d’herbe (disons que c’est de la ciboulette)
  5. +0,5€ de sauce (disons que c’est la sauce cocktail)

Total ? Pour 9€, je viens de vous faire un Lucien. C’est 3€ de moins que son prix à la carte. Admettons que je n’ai rien compris, et que le champignon s’ajoute à l’étape (3) : +2,5€ de champi (il y a un supplément). On est à 11,5€. C’est toujours moins cher qu’à la carte.

big fernand champignon végétarien

gros champignon est gros

En résumé

  • Plusieurs choix de burger : oui (1 + à composer soi-même)
  • Type de steak : PAS DE STEAK ! (remplacé par un champignon géant)
  • Vegan : non
  • Bio : non

Verdict : 4,5/10
Fuyez, pauvres fous.

Les notes 4 représentent des burgers « Insipides, sans intérêt, sans être réellement mauvais ». Voir toute l’échelle des notes.

Publicités

4 réflexions sur “Burger végétarien à Big Fernand

  1. Allez, je vais le dire, je ne suis pas d’accord avec toi… Peut-être que le changement de fromage, raclette à la place de la tome y a contribué, peut-être aussi des fernandines croustillantes à souhait en effet un peu sucrées et peu salées (j’adhère, on bouffe trop de sel de toute façon), sans oublier que j’aime le pain et donc le bun, ont contribué à ma satisfaction gustative.
    C’est vrai que c’est un prix BoBo… et que le bobo (!) au porte-monnaie est un facteur minorant de la satisfaction mais, voilà, globalement, je donne un très correct 6,5/10 à mon Lucien.

    Allez, un autre !
    J’ai fait le Savannah Coffee près de la Place des Vosges. Pas le meilleur burger mais, très classique dans sa composition et copieux, c’est maîtrisé.
    Accompagné au choix de frites ou de frites de patates douce ou d’une salade pour ceux qui ont mauvaise conscience, très correctement servies dans chaque version, et d’un coleslaw pas si petit et suffisamment goûteux, ce fut une bonne surprise d’autant que c’était un plan de repli du Schwartz Deli décidemment trop couru, et qu’il n’y avait presque personne. De bons onion rings aussi.
    A tester, donc.

    Et en rafale :
    Bio burger : trop gras
    VG : très bien
    Hank : itou

    next :
    Mammy Burger et son overdose de cheese.

    A+

    J'aime

    1. Big Fernand :
      + Changer le fromage aurait certainement amélioré le burger, mais j’ai voulu tester l’expérience « de base ».
      + Le pain est vraiment clivant. Si on l’aime, ça peut changer carrément la note. J’en discutais avec qqun qui a aimé le pain, et il donnait 5/10. Moi, sans son avis j’allais direct à 4.
      + C’est cool d’avoir des retours d’expérience différents !

      Savannah Coffee :
      + Et voilà, maintenant j’ai faim. Cool d’avoir un bon retour. Ça le remonte sur ma liste des endroits à visiter.

      HANK :
      + J’y étais hier ! J’ai mis l’article à jour !

      J'aime

Je donne mon avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s